Documents

Retour Accueil | Histoire | Documents | Notice S.et-M. - 1897

Notice descriptive et statistique
sur le département de Seine-et-Marne

 

Notice descriptive sur le département de la Seine-et-Marne

Photo Villeparisis et son passé

Cet ouvrage 12 x 18 de 339 pages, imprimé en 1897 par l'Imprimerie nationale, contient une foule de renseignements sur les communes traversées par le canal de l'Ourcq. Sa lecture en est rendue difficile par un emploi immodéré d'abréviations. La transcription de l'extrait qui en a été faite ici élimine ces abréviations, à l'exception des abréviations courantes de longueur, m pour mètre, km pour kilomètre.

De ponts mentionnés dans cette notice, aucun n'est aujourd'hui dans l'état décrit. Cependant, pour beaucoup, les culées sont restées. Mais les tabliers en bois ont tous été remplacés pour laisser passer des charges plus élevées.

Même les cartes postales, éditées à partir de 1903, ne reflètent pas vraiment les ouvrages décrits ici.


Le Canal de l’Ourcq

Le Canal de l’Ourcq, propriété de la ville de Paris, se compose de 2 parties distinctes :
1° la rivière Ourcq canalisée de Port-aux-Perches (Aisne) à Mareuil (Oise) ;
2° le canal proprement dit, depuis Mareuil jusqu’à l’extrémité aval du bassin de la Villette.

Longueur totale 107,914 km ; longueur dans le département de Seine-et-Marne 67,700 Km.

La cuvette du canal a 4,50 m au plafond et 9 à 10 m au plan d’eau. Le tirant d’eau moyen est de 1,50 m.

Le canal de l’Ourcq est, avant tout, un canal d’alimentation pour la ville de Paris ; il ne sert qu’accessoirement à la navigation et n’admet que des bateaux dits “flûtes de l’Ourcq”, ayant 3,10 m. de largeur sur 29 m de longueur.

Le halage, tant à la remontée qu’à la descente, se fait, le plus souvent, au moyen de chevaux, sur un chemin empierré de 2 m de largeur moyenne qui suit la rive gauche. On étudie actuellement un projet de touage à vapeur entre Claye et Meaux. La vitesse de marche ordinaire est de 2 km par heure à la remonte et de 3 Km à la descente, en comptant le passage des écluses.

Le canal a une pente totale de 15,36 m rachetée par 10 écluses et par la pente même des biefs qui varie entre 0,0625 m et 0,12366 m. Ces écluses ont 60 m de longueur utile, mesurée entre la pointe des buses, et 3,20 m de largeur. Il existe des ports à May, Lizy, Congis, Meaux, Villenoy, Vignely, Claye ; on peut d’ailleurs débarquer partout où se trouvent des chemins à proximité.

On trouve à Villenoy un bassin de radoub et de construction de bateaux.

Pas de chômage ; l’arrêt moyen par les glaces est de 10 jours ; l’arrêt a été de 30 jours au maximum.

Des écluses sont établies à Varreddes, à Meaux (à l’extrémité du faubourg Saint-Nicolas), à Villenoy, à Vignely et à Fresnes.

Le canal est alimenté par les eaux de l’Ourcq, dont il n’est qu’une dérivation, par les eaux de la Collimance, du Clignon, de la Gergogne, de la Thérouanne, du Rutel, de la Beuvronne, de l’Arneuse, et par deux prises d’eau sur la Marne, l’une au barrage d’Isles-les-Meldeuses, l’autre à Trilbardou.

May-en-Multien

- Chemin vicinal de Gesvres à Rouvres. Pont-levis, culées en maçonnerie, 5 m d’ouverture, tablier en bois.

- Chemin de la Carrière. Pont, culées en maçonnerie, tabler en bois.

- Chemin de grande circulation n° 94, de Crouy à May (introduction des eaux de la Gergogne). Pont en maçonnerie, servant au contre-halage, 5 m d’ouverture.

- Chemin vicinal des Vaches-de-May. Pont en maçonnerie, tablier en charpente, ouverture entre culées 7,05 m.

Il existe aussi sous le pont une passerelle de halage de 1.90 m de largeur.

Marnoue-la-Poterie

Chemin vicinal de Marnoue à May. Pont, culées en maçonnerie, tablier en bois, ouverture entre culées 5,05 m.

Vernelle

Chemin allant dans la prairie. Même pont que le précédent.

Echampeu

Chemin d’Echampeu à Ocquerre. Pont fixe de 5,05 m d’ouverture entre culées, en maçonnerie, tablier en bois.

Lizy-sur-Ourcq

- Chemin rural de Lizy à Echampeu. Pont en maçonnerie, une arche, plein cintre de 5,70 m d’ouverture.

- Route départementale n° 23, d’Etrépilly à Cocherel. Pont en maçonnerie, une arche, plein cintre de 6 m d’ouverture.

Villers-les-Rigault

Chemin vicinal de Congis à Villers. Pont fixe, culées en maçonnerie, 5,70 m d’ouverture, tablier en bois.

Congis

- Chemin communal. Pont fixe, culées en maçonnerie, 6 m d’ouverture, tablier fer et bois.

- Chemin de grande circulation n° 121, de Varreddes à Lizy. Pont fixe, culées en maçonnerie, arc en fer de 8 m d’ouverture, voûte en briques.

- Chemin de Congis à Etrépilly. Pont-levis, culées en maçonnerie, 5,50 m d’ouverture, tablier en bois.

Varreddes

- Route nationale n° 36, de Melun à Soissons. Pont fixe, culées en maçonnerie, arc en fonte de 6 m d’ouverture, tablier en bois.

- Chemin de grande circulation n° 97 de Barcy à Germigny. Pont fixe, culées en maçonnerie, voûte plein cintre, 5,50 m d’ouverture.

- Route nationale n° 36, de Melun à Soissons. Pont fixe, culées en maçonnerie, 6 m d’ouverture, poutres en fer, tablier en bois.

Poincy

- Chemin vicinal de la route n° 36 à Trilport. Pont fixe, culées en maçonnerie, 6 m d’ouverture, poutres en fer, tablier en bois.

- Chemin de fer de Paris à Avricourt. Pont en maçonnerie, voûte en meulière, 10 m d’ouverture.

Beauval (ferme)

- Route nationale n° 3 de Paris à Metz. Pont fixe en maçonnerie, voûte plein cintre en meulière, 10 m d’ouverture.

- Chemin rural de Meaux à Beauval et au barrage de la Marne. Pont fixe en maçonnerie, voûte en moellon et brique, 5,50 m d’ouverture.

Meaux

- Route nationale n° 3, de Paris à Metz. Pont fixe en maçonnerie, une arche de 10 m d’ouverture.

- Chemin de fer de Paris à Avricourt. Pont, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois, 8 m d’ouverture, petite voûte à côté.

- Route nationale n° 36, de Melun à Soissons. Pont fixe, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois, 50 m d’ouverture.

Crégy

- Chemin vicinal de Crégy à Meaux. Pont fixe, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois, 5,50 m d’ouverture.

- Route départementale n° 5 de Saint-Soupplets à Meaux. Pont fixe, culées en maçonnerie, 7 m d’ouverture, tablier métallique.

- Chemin de Meaux à Neufmoutiers. Passerelle, largeur 2 m, pour piétons, 5,50 m entre les culées, tablier en fer et en bois.

Villenoy

- Route nationale n° 3, de Paris à Metz. Pont fixe en maçonnerie, voûte surbaissée, 7,50 m d’ouverture.

- Chemin de grande circulation n° 5, de Meaux à Ferrières. Pont fixe, poutres en fonte, tablier en bois, 6 m d’ouverture.

Isles-lès-Villenoy

- Chemin de grande circulation n° 5, de Meaux à Ferrières. Pont fixe, poutres en fonte, tablier en bois, 5,50 m d’ouverture.

Vignely

Chemin vicinal de Vignely à Villenoy. Pont fixe, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois, 7,50 m.

Trilbardou

- Chemin de grande circulation n° 27 d’Esbly à Juilly. Pont fixe, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois, 6 m d’ouverture.

- Propriété particulière. Pont en maçonnerie, voûte surbaissée de 10 m d’ouverture.

Charmentray

- Chemin communal. Passage sous le canal, voûte en maçonnerie, 2 m de largeur.

- Chemin de grande circulation n° 54, de Précy. Pont fixe, culées en maçonnerie, arc en fonte de 7,50 m d’ouverture, voûte en brique.

- Chemin communal. Passerelle en dessous, en maçonnerie, largeur 2,50 m, 3 m de hauteur.

- Chemin communal. Passerelle en dessous, en maçonnerie, largeur 2 m, 3,50m de hauteur.

- Chemin de grande circulation n° 54 de Précy. Pont fixe en encuvement, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois.

Précy

Chemin vicinal de Précy à la route nationale n° 3. Pont fixe, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois, 6 m d’ouverture.

Précy (gare Fournier)

Passage du chemin de halage. Pont semblable au précédent.

Fresnes

- Chemin de grande circulation n° 54, d’Annet à Charny. Pont semblable au précédent.

- Chemin conduisant à la route nationale n° 3. Pont semblable au précédent.

Claye

- Route nationale n° 3, de Paris à Metz. Pont fixe en maçonnerie, voûte plein cintre de 10 m d’ouverture, moellon et brique.

- Route départementale n° 21, de Melun à Dammartin-en-Goële. Pont levis, culées en maçonnerie, tablier mobile en charpente, armé d’un cadre en fer, chaussée en bois.

Gressy

Chemin de halage sur le fond de fuite de la Beuvronne. Voûte en plein cintre sur culées en maçonnerie, chaussée empierrée.

Souilly

- Route départementale n° 12, de Claye à Vémars (Seine-et-Oise). Pont fixe, culées en maçonnerie, poutres en fonte, tablier en bois de 6 m d’ouverture.

- Chemin de la gare Pachot. Pont en charpente, culées en maçonnerie, sur le chemin de halage.

Villeparisis

Chemin de halage, gare Parquin. Pont semblable au précédent. - Service de la plâtrière Parquin. Pont semblable au précedent.

Mitry

Chemin de grande communication n°  84, de Courtry à Mitry. Pont fixe en maçonnerie, une arche en arc de cercle, 17 m d’ouverture.

Remerciements à l'association Villeparisis et son Passé.