Loisirs

Accueil | Loisirs | Poésie
Pour faire une aquarelle

Pas besoin de pinceau
Pour faire une aquarelle :
Je remplirai mon seau
De belle eau naturelle.

C'est plus original
De laisser sa palette,
Et, le long du canal,
Observer les poulettes.

Tout aussi instructif :
Du canard le sillage,
Qui se cache, craintif,
À l'ombre du feuillage.

Pour faire une aquarelle,
Asseyez-vous d'abord,
Près d'une passerelle,
Sur l'un ou l'autre bord.

Pas besoin de couleurs,
Pour peindre les bordures
Du chemin des haleurs :
Il m'offre ses dorures.

J'emprunte à l'aveuglette,
Pour préciser les traits,
Au canal l'arbalète,
Au peuplier les traits.

Qui, vers le ciel, s'élancent
Escortant, du canal,
Comme à Bréda les lances,
Un nouvel amiral.

S'il vous plaît, oubliez
Votre peinture en chambre !
Peignez les peupliers
Chamarrés d'or et d'ambre.

Emplissez donc vos yeux
Et vos pupilles rondes,
En contemplant les cieux
Sur le miroir de l'onde.

Quittez votre maison,
Ne soyez point farouche,
Admirez l'horizon
Quand le soleil se couche.

Tout le canal chantonne,
Au regard éveillé,
Et ses couleurs d'automne,
Aux yeux émerveillés.

Ah ! si vous voulez peindre,
Et l'amont, et l'aval,
Allez donc, sans craindre
D'y trouver un rival.

Et nuancez votre art
Sur votre blanche toile,
Tout comme le brouillard
Quand le soleil se voile.

Allez à la fenêtre,
Quand il vente dehors,
Voir comme il pleut, du hêtre,
Mille pépites d'or.

N'allez donc pas ailleurs,
Restez sur la sellette,
La batée d'orpailleur
Sera votre palette.

Rafael GARCIA-PIETRO
canal de l'Ourcq
J 10 - V 18.10.2002

© Rafael GARCIA-PETRO et Au Fil de l'Ourcq - 2003
Reproduction interdite sans le consentement de l'auteur